mercredi 19 octobre 2016

WAB - Civitate, affrontement italien entre normands et une coalition germano-lombarde sous l'égide du pape..

Voilà je viens de mener à terme un vieux projet (enfin la phase 1 du dit projet) avec la première reconstitution de la Bataille de Civitate.
Le contexte et toutes les infos à lire sur un pdf récupérable ici .
Le but étant de jouer la bataille plusieurs fois en changeant de camps. La règle prévu à l’origine est WAB, mais j'aimerai tester la chose avec Saga en 12 pts.

Mon premier testeur et adversaire Jean-Seb qui jouera la coalition papale (il avait le choix), et par conséquent les normands pour moi.

Le champs de bataille, à gauche la coalition papale (et la muraille de Civitate) à droite les normands.

L’aile gauche normande emmené par Robert Guiscard.


Le centre sous la direction de Geoffroy , archers, arbalétrier et fantassins lourds.

L’aile droite dirigé par Richard d’Aversa.

 La cavalerie lombarde  et  les archers.

Vient ensuite l’infanterie lombarde.

Et deux régiments de chevaliers souabes prêtés par l’empire germanique.

Rudolf le général et la bannière papale.

Début des hostilités:

Robert tente en enveloppement par la gauche, les archers normands essaye de harceler les souabes.

Le centre et l’aile droite avancent prudemment.




Les souabes tentent deux chargent la première échoue face à Robert, par contre les archers sont balayés de la colline.

Les souabes sont maitres de la colline, jusque là on respecte à peu près l’histoire.

Robert lance sa charge contre les souabes, je suis toujours en colonne mais avec « Charge Féroce » et une force de 5  avec la charge ça devrait le faire, sauf que je foire toutes mes attaques,   et pas les souabes, Werner fait le ménage, du coup déroute et sortie du champ de bataille  (première entorse à l’histoire)

Eh Robert revient!

Les arbalétriers se préparent à harceler les souabes.

La cavalerie lombarde charge Richard et ses compagnons, ils font une contre charge et mettent en déroute les lombards.

Conséquence inattendue les archers paniques  et fuient. Les normands tiennent la droite et n’ont plus de gauche…




Albert et ses compagnons se prépare à menacer le centre normand, mais Geoffroy tient ses hommes.

Charge contre les arbalétriers, qui perdent le combat et fuient.

Geoffroy tente de sauver la situation en se positionnant avec ses lanciers

Richard charge l’infanterie lombarde..

.. et va y rester scotcher toute la partie ;  au moins 4 phases de corps à corps finiront en nul grâce à bonus de close order de l’infanterie face à l’open order de la cavalerie .

Ça sent le roussi tout ça. Le centre subit une double charge.


Mais les normands résiste contre toute attente (un beau test de moral à 3 !), même pas mal!

Ça s’éternise et ça s’enlise.

Les lanciers ont été exterminés et les arbalétriers ralliés in extrémis se font rouler dessus.





Les épées à deux mains des souabes moulinent en vain autour de Geoffroy, mais avec la fuite de arbalétriers le break point est atteint  et les normands perdent la bataille.

L'histoire n'a pas été respectée


Aucun commentaire:

Publier un commentaire