mercredi 26 décembre 2012

M&T- Une nouvelle armée de Continentaux pour Saga

Des figurines on en n'a jamais assez, c'est bien connu, donc je me lance dans une nouvelle bande pour Mousquets et Tomahawk, que j'espère terminer cet été.


1 officier
Unité d'infanterie légère (élite): 6 figurines
Unité de riflemen : 6 figurines
Unité d'indien stockbridge : 6 figurines

Première unité (presque complète), les indiens Stockbridge:


lundi 24 décembre 2012

WAB-Les gau...gau...les gaulois

Suite de l'armée gauloise, de nouvelles unités sont venues grossir les troupes.

L'armée dans son ensemble:


 La cavalerie gauloise:


Quelques chars:



La nouvelle warband:



Les tirailleurs:







samedi 22 décembre 2012

Saga- Le commencement.

Et un projet de plus avec deux bandes pour le jeu Saga: les Jomsvikings et les Skraelings. les premiers me serviront aussi de mercenaire pour une armée viking à WAB,  quant aux Skraelings ils s'ajouteront à mes autres armées américaines!




mardi 18 décembre 2012

WAB-ACW- La folle journée de Ferris Bueller


Rapport de bataille  de WAB-ACW (supplément de Custodes qu’on trouve ici) à 1425 pts. L’Union et les Confédérés vont se battre quelque part en Virginie pour le contrôle de 3 objectifs : une colline et 2 points de passage de la rivière qui traverse le champ de bataille ( un pont et un gué).
Je joue l’Union, et mon adversaire Tusbasa joue les Confédérés. L’Union est dirigé par le général Ferris Bueller et son lieutenant Cameron Frye.
Ce rapport de l’Union est  totalement non objectif.

Déploiement:


De la droite rebelle à sa gauche, de la cavalerie d'élite, des sharpshooters, un canon de 12 livre (de l'union...des traîtres), des zouaves...
 


Puis viennent 2 régiments d'infanterie (recrues) emmené par le général sudiste, et à leur gauche un régiment de zouave d'élite.



 Pour l'Union, à partir de sa droite, un régiment de zouave (5th NY- élite) et un autre d'élite aussi (7th Wisconsin). Avec le général Ferris Bueller pour supervisé ce beau monde.


Le centre est occupée par deux régiment d'infanterie (niveau recrue), un de cavalerie (vétéran),et des sharpshooters; à noter le petit plus avec les noirs qui sont tenaces!.



La gauche dirigé par le lieutenant Cameron, est constitué d'une batterie d’artillerie (canon 3 pouces, et gatling), ainsi qu'un régiment en protection.




 
La version son et lumière, résumé vidéo de la partie:

video

Tour 1
Les sudistes s’élancent vers les objectifs dans un bel élan, quelque peu refroidi par un tir de gatling sur le pont. Le canon de l’Union va commencer à subir la vindicte des Confédérés.







Face à cette déferlante le général Bueller va essayer de réorganiser sa ligne, tout d’abord il essaye de tendre un piège à la cavalerie sudiste avec le 7th Wisconsin, ces derniers vont faire office d’appât derrière une haie, avec ma cavalerie et mes zouaves se préparant à les prendre de flancs. Pour que ça marche il faut que l’appât tienne un tour de corps à corps (il peut aussi refuser la charge au risque de se retrouver au cœur d’un feu croisé dévastateur). Les zouaves et le 7th affaiblissent –légèrement- ces cavaliers.
Mes sharpshooters, se font prendre à partie par leurs vis-à-vis, et …ils fuient hors de la table sur le test de panique raté ; bravo les gars !


Face au pont le régiment de noir (qui est tenace ) est tout indiqué pour tenter d’arrêter la progression de l’ennemi, avec l'appui de la gatling.




Sur la droite de l’union un incroyable duel de tir à longue distance va durer toute la partie !
 

Tour 2
La cavalerie sudiste charge et balaye le 7th Wisconsin ; Arrgg, mon piège foire et j’ai une cavalerie  qui se retrouve derrière mes lignes, pas cool du tout.
La bataille prend un vilain tour, le général Bueller fait appel à tout son sang froid pour essayer de redresser la situation.  L’aile gauche a été balayée, mais il entrevoit un bon coup avec l’unité de zouave d’élite grâce aux nombreux couverts de haies ; tout d’abord il se joint à la cavalerie de l’union qui progresse vers les sharpshooters pour essayer de les déloger sous un déluge de tir.




Au centre, ça va mieux, le 127th USCT reçoit la charge sudistes, perd le combat mais étant tenace recule en bon ordre et reste engagé au corps à corps. Le régiment voisin va dépasser le combat et se déployer en ligne de bataille pour  tenter d’affaiblir les zouaves qui défendent le pont de l’autre côté de la rivière et piéger l’infanterie sudiste engagé au corps à corps. Le premier round a été gagné grâce à la haine et à la charge, maintenant avec un peu de chance le 127th peut remettre les pendules, et effectivement ils gagnent le combat et anéantisse les sudistes.
Le canon de l’Union reçoit un nouveau boulet et fini en boule de feu lorsque la poudre explose.

 






La cavalerie de l’union progresse vers les sharpshooters pour essayer de les déloger.




Tour 3 :
La cavalerie de l’union se rapproche de mes arrières du centre. Heureusement, le 127 peut se reformer pour leur faire face, et la gatling vient prélever son terrible lot pour la Faucheuse.


Le 29th Massachusetts franchi à son tour au son des tambours le petit pont.



 
A droite le duel se poursuit.


Et à gauche, ça pue la guérilla stérile.

Tour 4
 La cavalerie sudiste charge les noirs du 127th qui foirent complètement son tir de contre charge (à bout portant en plus), épuisé par les combats précédents ils sont rattrapés dans la fuite.



A gauche après avoir vainement essayer de déloger les sharpshooters adverses, les restes de la cavalerie emmener par Bueller vont se positionner pour charger de flanc les zouaves sudistes, en attendant ces derniers sont pris en enfilade par les tris à très courte portée de l’union qui vient de passer le pont ! Mes zouaves progressent vers le canon ennemi et le neutralise par une volée bien sentie.




Ô joie ! la cavalerie sudiste est décimée par un nouveau tir de gatling.
En un tour retournement complet de situation, c’est maintenant l’Union qui a deux objectifs contre un, et qui met la pression sur le centre sudiste.



Tour 5
Bueller et ce qu’il reste de sa cavalerie charge les zouaves  rebelles et les éliminent, pendant que le vil général sudiste fait un « repli tactique ».




Mes zouaves maintiennent toujours sous pression les sharpshooters, impossible pour eux de reprendre le gué sans s’exposer mortellement.
Le duel de mousquet se poursuit à ma droite et les zouaves sudistes fuient sous le poids des pertes.

Tour 6
Mouvement de l'Union sur les objectifs .


Finalement les rebelles mettent en fuite l'infanterie US dans le long duel à distance sur les colline.



Tour 7
Le sort décide d'un septième tour qui voit la fuite des sharpshooters. L'union gagne de justesse avec 2 objectifs contre 1.