lundi 15 juillet 2013

WAB-ACW- Percée Nordiste sous le feu d'une cannonière

Voici donc un petit rapport de bataille de ma dernière partie de WAB-ACW, avec Tsubasa. On s'est arrangé pour jouer avec quasiment toutes nos figurines ainsi que la superbe canonnière de Tsubasa.
On utilise le scénario générique "percée" avec un petit aménagement pour la canonnière. Un flanc de la table est occupé par une rivière où navigue la canonnière, cette dernière compte comme une batterie de  3  canons de 12 livres. Elle peut avancer de 6 pas ou reculer de 3 à chaque tour. Elle a une endurance de 6 et autant de point de vie que de servants à savoir 12. De plus l'angle de tir est de  45° à partir des sabords.
En dehors de la rivière les zones de déploiement cour le long des bords de la table sur la longueur avec une largeur de 6 pas  (soit 36 pas entre les deux armées).
Les nordistes sont les attaquants avec 2700 pts environ et les sudistes défendent avec 2000 pts environ.Le but étant pour les nordistes de sortir le maximum d'unité par le bord de table adverse (chacune rapportant sa valeur en point de victoire).






Déploiement:

Déploiement, S pour sudistes,et N pour....
 Les sudistes:













Les fédéraux:








 Tour 1


Les fédéraux étant les attaquants dans ce scénario, ils jouent en premier. En gros ils vont mener 2 assauts l'un au centre le long de la route (car une marche en colonne quadruple son mouvement sur la route) e tl'autre à l'extrême droite, histoire d'obliger l'adversaire à s'étaler le plus possible. Les unités d'élites et les vétérans sont chargés d'accrocher l'adversaire pour dégager des couloirs pour dégager les unités de milice et de recrues qui sont pour la plupart en colonne.
Mon adversaire maintien un idspositif assez serrer avec sa cavalerie au centre pour intervenir rapidement là où c'est nécessaire. L'attaque sur la route est appuyé par une gatling; cette dernière ayant eu un impact terrible lors de parties précédentes, elle ne fera qu'avancer toutes la partie tandis que l'adversaire reculera pour rester hors de sa porter, une vraie arme psychologique. En fait j'ai  envoyé le régiment de noir 127th USCT provoquer les sudistes en espérant qu'ils les chargent et viennent ainsi se mettre à portée de la mitrailleuse gatling.







 Le tour 1 des sudistes est surtout marqué par le terrible tir de la canonnière qui anéanti quasiment le 127th USCT, mais ces derniers réussissent leur test de panique.

Fire!Fire!Fire!

L'anéantissement du 127th USCT

 Tour 2


Il est temps de remettre les pendules à l'heure, le canon de 3 pouces près de la berge fait un tir tendu, impossible de rater une cible aussi grosse que ce fer à repasser flottant, ce dernier perd un canon.


. 

 Le 5th zouave de New York prend le relais du 127th USCT, ils se mettent en tirailleurs et tentent d'accrocher leur vis à vis tout en faisant écran pour les unités qui doivent sortirent; mais pris sous des tirs nourris il fuient.






Pendant ce temps le centre du dispositif nordiste  (sharpshooter et vient fixer leur vis-à-vis tout en se protégeant avec les palissades.


A l’extrême droite la cavalerie accroche les sudistes.



Le duel se poursuit entre les artilleurs nordistes et le "paquebot" sudiste.



Les rebelles, continuent à répondre par la poudre; le centre recule  pour rester hors de portée de la gatling. La cavalerie se dépporte vers l'aile droite nordiste.



Tour 3


Les zouaves du 5th NY sont ralliés, et les restent du 127 th USCT tentent une charge suicidaire.



Le régiment en colonne derrière la cavalerie est le premier à sortir (et donc à marquer sa valeur en points de victoire!)


La cavalerie charge les zouaves sudistes pour les occuper et laisser filer quelques autres régiments derrière.

 

Un jet de dé bien foireux.....

 A la gauche nordiste ça bouge aussi, en avant pour la prise de flanc et se mettre aussi hors zone de tir de la canonnière.

Les zouaves du 11NY vont tenter une troisième tentative au centre tandis que le 127th est anéanti dans sa charge à part son officier qui s'enfuit lachement.


La cavalerie sudiste vient éteindre le feu sur son aile, pendant que la canonnière achève le canon nordiste.



Tour 4

Sur le flanc gauche nordiste, on prépare un couloir pour l'évacuation de quelques régiments malgré les tirs venant de la rivière; la mitrailleurse gatling continue à avancer forçant les sudistes à reculer pour éviter de se retrouver à portée de tir!


Au centre les nordistes égrainent petit à petit les zouaves à découvert, tandis que sur le flanc droit un terrible corps à corps s'engage entre 4 unités. La cavalerie nordiste est détruite tandis qu'un régiment de zouave fuit. Dans sa poursuite la cavalerie sudiste engage une unité qui s'apprêtait à sortir.


Tour 5

Flanc gauche, malgré la canonnière qui tire quelques boulets tout va bien, un boulevard est créé; une unité sort, une autre se rapproche aussi de l'objetcif.


Le centre sudiste quelque peu isolé....


Argh, le flanc droit, on a oublié quelques photos tant le rebondissement à été spectaculaire. Fort de son sentiment de supériorité après sa charge précédente la cavalerie sudiste  pensait balayer les pauvres recrues, mais non les petiots on d'abord fait un beau tir de contre charge, et les cavaliers sans doute fatigués en bien foiré leur corps à corps contrairement à une infanterie nordiste pleine de confiance. Résultat la cavalerie fuit le combat et une nouvelle unité nordiste sort en remplissant son objectif.
Le flanc droit nordiste est bien vide tout d'un coup.


Tour 6


Ce sera le dernier, pas beaucoup de changement; une autre unité nordiste sort du terrain, il ne reste plus que les fusillades du centre.



En colonne la dernière unité à sortir, la partie s'arrête au tour 6:


Avec 5 unités sorties à 100% de leur valeur, la victoire est acquise pour les Fédéraux, les Confédérés maintiennent tant bien que mal un petit carré au centre qui ne fait plus grand chose.

Et le résumé vidéo de la bataille:
video